BangBang : bangbangblog.com

Musicologie

Ingrid Saint-Pierre à La Tulipe: la consécration (ou presque)

Kevin Laforest
7 décembre 2011

« Elle chante, joue du piano, compose et écrit merveilleusement: comment résister à Ingrid? » demandais-je dans les pages du Voir Mauricie à l’été 2009.

Quelques mois après, je décernais à Ingrid St-Pierre la première position de mon petit Top 10 musical de l’année, toujours dans Voir Mauricie, écrivant: « Retenez son nom: on n’a pas fini d’entendre parler de cette Trifluvienne d’adoption. »

Deux ans plus tard, je me dois de constater, sans fausse modestie, que j’ai vu drôlement juste. Depuis le lancement de son premier album, Ma petite mam’zelle de chemin, le printemps dernier, Ingrid ne cesse d’accumuler des critiques élogieuses et de nouveaux fans. Et ce mercredi soir, lors de sa rentrée montréalaise au La Tulipe, elle a offert un concert extraordinaire, l’un des plus beaux auxquels j’ai eu la chance d’assister en 2011.

Magnifiquement accompagnée par les jeunes femmes du quatuor à cordes Quatr’ailes, qui faisaient aussi office de choristes et de percussionnistesà l’occasion, Ingrid a interprété l’intégrale de son album, autant les pièces qui font sourire (Mercure au chrome et p’tits pansements, Homéostasie crânienne, Pâtes au basilic…) que celles qui arrachent des larmes (Desjardins, Sous les aquarelles, Ficelles).

Elle a aussi joué cinq ou six pièces inédites tout aussi touchantes et/ou amusantes, ainsi qu’un jouissif « medley des cafés » incluant des hits de Metallica, Kiss, OutKast, Britney Spears, Elliott Smith et des B.B.!

La carrière d’Ingrid St-Pierre est encore bien jeune, évidemment, mais son spectacle de ce soir semblait déjà être celui de la consécration (ou presque).

Supplémentaire le 17 février 2012, toujours à La Tulipe.

+

Pas encore de commentaire.

Musicologie

Kevin Laforest

Selon Wikipedia, la musicologie est “une discipline scientifique qui étudie les phénomènes en relation avec la musique, dans leur évolution et dans leur rapport avec l’être humain et la société.” Ouin. Ça, ou des critiques de disques, des entrevues avec des musiciens, etc.

À propos

RUBRIQUES